Racontez-moi votre enfance ou Ah! Laissez-moi mes névroses et reprenez vos endives cuites

Quel est cet être humain coincé entre son thème astral, son numéro de sécu, le respect à son chef, ses petits amours, sa rencontre surréaliste avec Dieu, le risque de folie, la certitude de la vieillesse et le refus de la mort ? Le spermato en mal de réincarnation qui lui a donné vie, l’a-t-il choisi sur catalogue ? Un peu parano, un brin maso, un tantinet schizo, comment vivre ses névroses dans ce monde formaté, sans trouver refuge dans le racontez-moi votre enfance du psy ? L’auteur répond : Psycho-machins, socio-bidules, de votre psycho-prose, j’en ai ma dose. Pouce ! On fait la pause 

 

Michèle Letellier fut d’abord psychologue clinicienne. Racontez-moi votre enfance… ou Ah ! Laissez-moi mes névroses et reprenez vos endives cuites ! était sa première pièce.

 

 Elle raconte dans la préface de l'édition de cette pièce:

" J’étais encore psychologue clinicienne lorsque que j’écrivis ce premier spectacle. Je sortais du Cours Simon. Le théâtre était ma vocation depuis l’enfance, profonde et dévorante. J’avais dû faire quelques détours, de longues études et, enfin, j’atteignais mon but ! Je le croyais. Les réalisateurs rencontrés me demandaient ce que j’avais fait… Rien encore. Ils promettaient tous de venir me voir dès que je jouerais quelque part. Alors, je me pris par la plume. Écrire pour jouer. En fait, ils ne viennent pas, mais, grâce à eux, je suis entrée en écriture, et ça ne m’a plus lâchée.

Je lus timidement mes textes à Philippe Brigaud, qui avait été mon professeur chez Simon. Il proposa aussitôt d’en faire la mise en scène, trouva la partenaire comédienne. Répétitions dans mon petit appartement, en poussant canapé et table. Course aux auditions. Le Petit Casino nous engagea. C’était lancé ! On fit rapidement le plein de la petite salle. Les gens venaient d’abord sur le titre : l’association névroses - endives cuites semblait réveiller des phobies inconscientes… Pendant un an, j’étais psy la journée, et, le soir, sur scène, je critiquais les excès des psy. Le succès me permit de quitter définitivement la clinique des « problèmes » pour les aborder sous l’angle du rire. Autre forme de thérapie. La psy est devenue comédienne, auteur,  puis scénariste et romancière."   

 

 

Créé en 1979 et toujours terriblement d’actualité, joué plus de 450 fois, ce spectacle fut salué par la critique.    

copyright. tous droits réservés michèle letellier

quelques extraits de presse:

 

Michèle Letellier et Ghislaine Sanguin brossent entre chansons et confessions le portrait de notre monde moderne où plus rien n'est simple puisque tout est régi par la mode "psy" (psychiatrie, psychologie, psychothérapie, j'en oublie et peut-être les meilleurs...). Deux points forts: le sketch surréalisant de la bourgeoise qui a rencontré Dieu et les tribulations de deux spermatozoïdes qui choississent leur nouvelle vie. Sympathique et plein de charme, un two women show rafraîchissant et qui nous réconcilie avec la névrose. Les Echos

 

En ouvrant les vannes du gag, et en revendiquant les éclats de rire, elles envoient valser, entre sketches et chansons, l'ère du comportement aseptisé. Vive la névrose! Figaro Magazine 

 

Elles sont très sympathiques ces deux grandes filles toutes simples, Michèle Letellier et Ghislaine Sanguin, lesquelles, sur des textes railleurs de la première, tiennent leur public bien en main. Dirigées par Philippe Brigaud, avec beaucoup d'entrain, elles mêlent sketches et chansons sur la dérision de maints travers de notre monde moderne, à commencer par tous les "psychotrucs". Un cocktail d'humour narquois et de farfelu, de tendresse aussi: une bouffée d'oxygène dans la morosité de l'époque. René Bailly, télé7jours 

 

copyright. tous droits réservés michèle letellier

Toutes les femmes se posent des questions. Il y en a même qui y répondent... Philippe Bouvard A2

 

Deux filles narquoises mettent en boîte les psys. Nouvel Obs

 

Une jolie blonde aux yeux pervenche entre en scène et contemple son public. Elle l'observe, le fixe, le traque pendant de longues minutes sans la moindre expression. Le public rit de plus en plus nerveusement. Avant même de dire un mot, Michèle Letellier a su créer une excellente ambiance.  René Sirvin, Le Figaro

 

Deux nanas marrantes dont les chahuts collégiens devaient valoir leur pesant de mauvais points... Michèle letellier, l'auteur, petite blonde, Ghislaine Sanguin grande et brune, racontent leurs démêlés avec la vie quotidienne et ses répercussions sur le psychique. En une avalanche de sketches souvent drôles, parfois insolites, et de chansons bien en souffle et en rythme, elles décrivent les travers les plus pittoresques de leur entourage. On rit aux éclats devant la trépidante simplicité de ces duettistes au coeur tendre. Humour, charme et ingéniosité. Alain Morel, le parisien libéré

 

copyright. tous droits réservés michèle letellier

Psycho-machin et socio-bidule, laissez en paix les névroses de ces dames, car de votre psychotruc, elles en ont leur claque! Dans un décor tout rose, elles font défiler leurs numéros d'immatriculations, se déguisent en spermatozoïdes, singent deux bêtasses dans le métro, jouent avec le public comme l'analyste avec son patient. Michèle Letellier, ancienne psy, sait de quoi elle parle. Le duo est bien sympathique. Christine Weinberger, paris hebdo

 

Ce titre nous précise d'emblée les intentions de son auteur: la liberté de l'obsession! Sketches et situations s'enchaînent sur un rythme enlevé, entraînant le spectateur de la plus franche hilarité à un sérieux non dénué de profondeur. Michèle excelle dans ce registre (monologue d'une shizo, réflexion sur la mort...). Alliance d'humour, de vérité, tendresse, mélancolie: la vie quoi! Deux fortes personnalités qui raillent les mythes du monde moderne. Textes profonds, étonnants d'acuité. Du rythme, de la présence, du rire et beaucoup de charme. Plaisanter sur des situations tout en sachant qu'on n'y échappe pas: n'est-ce pas la définition de l'humour? Se moquer de soi-même! Elisabeth Wierling, paris à table

plus de 400 représentations à Paris, et quelques festivals en France et à l'étranger...

Et voici "le" disque... devenu culte ! Disque du spectacle, introuvable neuf, sauf ici.

Il n'en reste que quelques exemplaires, rarissimes, pour les collectionneurs.

 

Répertorié sur le site encyclopédisque.fr

qui vous en conte l'histoire...

 

Enregistré à la demande des spectateurs, production artisanale, et vendu uniquement après le spectacle, à l'époque. 

 

Un 45T vinyl, avec les 2 chansons du spectacle: "Racontez-moi votre enfance ou Ah! Laissez-moi mes névroses et reprenez vos endives cuites".

paroles: Michèle Letellier

musique: Loïc Etienne

interprétées par Michèle Letellier et Ghislaine Sanguin

presse et photos théâtre... suite